vendredi 2 mars 2012

20 - Les surnoms


L'usage des surnoms et des sobriquets, s'il a toujours court chez nous n'a plus l'ampleur qu'il avait ici dans nosCévennes et dans le village il y a une cinquantaine d'années.
On trouvera un excellent ouvrage sur ce sujet, d'André Bernardy. Il donne quelques sobriquets collectifs attribués aux habitants de nos villages. 
Les surnoms sont plus personnels et souvent liés à un nom de famille, voire à quelque chose de particulier de tel ou telancêtres qui s'était fait remarquer par quelque chose d'inédit, ou qui sortait de l'ordinaire, voire par une grosse bêtise qui l'avait marqué à jamais aux yeux de ses compatriotes... 
Je me bornerai à rappeler ici quelques sobriquets collectifs que nos parents connaissaient bien. Il ne faut pas les oublier tant ils sont drôles et chargés d'humour. On se plaisait à les débiter ( réciter) comme un poème tant ils sonnent bien dans notre langue. 
Chacun souligne un aspect particulier lié aux habitants de l'un ou l'autre des hameaux de la commune et il estparticulièrement bien adapté et choisi pour qui connaît la topographie des lieux et les habitudes de nos anciens. Voyez plutôt :


Saucounios de St Andriou
Derabo ginesses de lo Rouviereto
Ventres negres de Comias
Pique cecals del Sigal
Braves gens del Vialaret
Coucudasses de Valbono
Beques figues del Cambou
Beques estrons del Pouont
Saouto rocs ( ou saoutorels) de Peyro grosso
Bramadouries de la Couosto
Grenouilltos de la Vielo
Cabos longos de las Paousos.
Les "gorges négros" c'est en général le surnom donné aux protestants. 
Les "ventros negros" ce sont les gens des pays miniers. 
"Pico secal" ceux qui coupent les "secals" ou branches morts avec un outil tranchant, généralement un sorte de serpe ou " poudet"
Les "Sacounié" sont aussi les habitants de Saint Martial et de Mandagout. Les habitants de ces villages appréciaient plus que les autres cet indispensable accessoire des Cévenols, ce petit sac en toile de jute qui leur permet de transporter bien des choses. Par commodité , ce sac se fixe autour de la taille, pour récolter par exemple leschâtaignes ou les pommes, la Reinette du Vigan bien sûr!
Los"beca figos" sont en général des gens gringalets ou affaiblis, souvent grands.. facile pour eux de cueillir les figues.
Notre Dame de la Rouvière, les habitants sont les " soureiats" Quand on connaît la situation géographique de ce village on comprend vite. C'est la même raison qui avait fait baptisé le maquis d'Ardaillès " le Maquis de laSoulheilado". 
On dit aussi des habitants de Saint André qu'ils sont de " la Terro Blanco". 
Valleraugue, les habitants sont les " manjo missou " - les mange saucisson.
Napoléon avait été baptisé de "castanié" par les Provençaux à cause de la Corse et de ses châtaignes.
Peut-être faudrait-il encore développer quelques explications .. ce pourra être l'objet d'un prochain petit mot ici voire d'un débat si quelqu'un lit ceci et veut ajouter quelque chose ou avoir une explication. 
Jean Mignot

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez inscrire ici un commentaire. Il sera publié après vérification par le webmaster selon l'intérêt qu'il représente, avis/appréciation sur un article, question/demande de précision, contribution ou apport complémentaire. Merci !