vendredi 2 mars 2012

21 - Les Cévennes


Les Cévennes


Les Cévennes c'est quoi ?

Voici quelques explications données par Jean-Paul Chabrol professeur agrégé d'histoire et de géographie

 et  par Jean - Pierre Chabrol notre célèbre conteur cévenol

Mais déjà Jules César... il y a un peu plus de 2000 ans avait parlé de notre beau pays..

lisez plutôt ce qui suit !


"Depuis très longtemps, écrit Jean-Paul Chabrol professeur agrégé d'histoire et de géographie et spécialiste des Cévennes,  les toponymistes se sont penchés sur l’origine de ce mot. Avant de désigner un "pays" ou une région; les Cévennes ont étét un nom, un nom de montagne, un oronyme en terme savant. C'est aux géographes grecs de l'Antiquité, ( Strabon notamment) que nous devons les premières mentions de ce mot (Kemména, Kemménè, Kemmenon). La forme latine ( mons Cevenna, Cevenna) apparaît dans la Guerre des Gaules sous la plume de Jules César.
Selon Paul Fabre, le mot est un dérivé du gaulois cemeno ( qui signifie "dos)) avec le suffixe enna employé au sens oronymique. Pour les Anciens, les Cévennes, vue de la plaine rhodanienne ou langudociennes, formaient à l'horizon, une longue échine." 

Jean-Paul Chabrol in Abécédaire des Cévennes pages 42 et 43. Imprimerie ACM SPA Acerra 2016


Et il y a plus de 2000 ans, voici ce qu'écrivait Jules César dans La Guerre des Gaules:


"Ces dispositions continrent Luctère: il craignit de s'enfermer entre nos garnisons et s'éloigna. César marcha vers les Helviens. Quoique les montagnes des Cévennes, qui les séparent des Alvernes furent alors couvertes de neige, et semblassent dans une saison si rude, s'opposer au passage, cependant, les soldats, à force de peine, écartèrent la neige haute de six pieds et ouvrirent un chemin qui les mena chez les Arvernes. César étonna ces peuples par un irruption si subite; car ils se croyaient défendus par les Cévennes comme par un mur impénétrable. Jamais en cette saison, un simple voyageur ne s'était frayé le moindre sentier."

Livre VII - Chapitre VIII - de Bello Gallico - An VII - 52 avant J.C - César

Quand à Jean-Pierre Chabrol dans  Les Rebelles au chapitre 3 Clerguemont, il écrit : 

"Les Cévennes - La Cévenne
"La montagne d'abord. La Cévenne. Chacun la sienne. Atlas, géographie, dictionnaire, on ne trouve jamais imprimé que "les Cévennes" ; en passant de la vie sur le papier, cet étrange pays prend le pluriel.
La Cévenne n'est pas de ces contrées qui se laissent apercevoir, côtoyer, toiser, parcourir, aimer, quitter; elle ne peut être ni un passage ni une passade. On est dedans ou dehors. Ainsi donc, lorsque les eaux vives arrivent dans leur force, le garçon abandonne la source. Il monte à Paris par exemple. Après une nuit suffocante de poussière noire, il débarque dans la capitale, regarde l'heure et sait que le jour est levé dans son val pourtant profond, et comprend pourquoi sur les calendriers imprimés dans la capitale on ne juge pas superflu de marquer l'heure officielle de l'aurore. Puis il découvre douloureusement des immeubles hideux qui font la queue devant de grands magasins. Tout est petit à Paris pour qui s'est élevé face à la montagne. Jusqu'à cette minute exactement, les Cévennes avaient été un monde pour ce garçon. l'angoisse le prend. Il a peur, soudain que, passé les portes du cher pays, il ne se rencontre plus que de méchantes gens. Comme il a " de l'accent" les Parisiens lui demandent avec un sourire entendu, insupportable : "vous êtes marseillais ? - Non, Cévenol... Ah...tiens... - Je suis originaire des Cévennes...Ah bon. Et... les Cévennes, où c'est...? Les Cévennes, où c'est ?
Avant d'être devenu "Cherche Midi", Leo Larguier s'était fabriqué une série de réponses toute prêtes, une sorte de "tirade du nez", du "pied de nez":
Vulgarisateur : Vous voyez le Massif Central, vous voyez la Méditerranée ? A mi-chemin, par le chemin le plus court, la ligne droite...
Consolant : Vous connaissez Nimes ? ben sûr. Quand vous quittez la "Cité romaine" en direction du Nord-Est, avant d'arriver au Puy ( vous connaissez le Puy ? naturellement!)
vous traversez tout un troupeau de montagnes désolées, quelques hameaux dépeuplés que personne ne connaît... Une grande ville, pour vous fixer les idées ? Attendez ... attendez...Non il n'y pas de grande ville dans les Cévennes. Les Cévennes sont ce désert où personne ne passe, dont personne ne parle... vous voyez, il n'y a pas de honte...
Anatomique : Les Cévennes, c'est quand le Massif Central met les pieds dans le plat. Ce sont ces gros orteils qui se tendent vers la Méditerranée, pour voir si l'eau est bonne entre Sète et Marseille.
Touristique : Au lieu de foncer à tombeau ouvert sur la grande route bleue, prenez donc à droite après Moulins. Si vous connaissez la Côte d'Azur, il y a un endroit où vous aurez envie de vous arrêter; cet endroit, c'est les Cévennes.
Superbe : Les Cévennes ? mais c'est le petit pays devant lequel le Roi Soleil dû mettre les pouces.
Cuistre : " Quod se Cevenna ut muros munitos existimabant" relisez Caesar ! de Bello Gallico, livre VII, chapitre VIII.
Et bien d'autres hélas, devenues machinales dont il était le premier fatigué, si bien qu'il lui arrivait de répondre : je ne vous le dirai pas ! si trop de gens le savaient, les Cévennes ne seraient plus ce qu'elles sont ! Le " sursaut cévenol", fait de pudeur et d'orgueil. Pour un Cévenol, parler de la vie, du péché, de la mort, de la vie éternelle, de la responsabilité, de la mort à attendre, de la mort à recevoir, de la mort à donner aussi, parfois !...
La Cévenne, c'est une confidence..."

Les Cévennes sont un espace à géographie variable.... souvent réduit à une perception très subjective... !  avec d'énormes différences de défibtions ou d'interprétation selon les vallées, mais toujours terre d'accueil et de résistance et de refuge... !  avec un point commun qui marque tous les Cévenols et que résumé bien le terme "réboussié"
D'où le fait que malgré toutes ces références et définitions de membres éminents et savants, chacun a "SA" Cévenne, souvent celle où il est né, ou celle de son imaginaire !

Lou Valat de Saint Andriou, vers le mas de Clény
photo Jean Mignot 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez inscrire ici un commentaire. Il sera publié après vérification par le webmaster selon l'intérêt qu'il représente, avis/appréciation sur un article, question/demande de précision, contribution ou apport complémentaire. Merci !